Suyvel Ayflesh

05/11/2012 11:23

Je voudrais consacrer ce chapitre à l’un des hôtes les plus singuliers de ces terres : la dénommée Suyvel Ayflesh.

 

Singulière elle l’est à coup sûr car appartenant à la race des elfes noirs. Si leur peuple ne nous est pas inconnu, force est de constater que fort peu de ses représentants vivent parmi nous. D’ailleurs, aucune communauté d’elfes noirs n’a jamais été signalée sur la Terre des Eléments.

 

Damoiselle Ayflesh fait donc partie de ceux qui ont des origines extérieures. Elle dit venir d’une cité appelée Menzoberranzan, dans le royaume souterrain, situé loin d’ici. A son arrivée parmi nous, elle avouait cent dix printemps, ce qui peut paraître très âgé pour nous autres humains, mais qui est jeune selon les standards de leur race. Les elfes noirs, ou drows comme on les appelle parfois, peuvent vivre plus de sept cents ans. Une personne comme Suyvel a donc a la fois beaucoup d’expérience et néanmoins la tournure d’esprit d’un individu jeune. A titre de comparaison, si elle était humaine, elle aurait une vingtaine d’années, pas davantage.

 

Une autre de ses particularités est d’avoir embrassé la carrière de mage. Les elfes noirs usent de magie noire et font des sorciers naturels, redoutables et érudits. Il semble que damoiselle Ayflesh n’ait pas fait exception à la règle et ait été formée en ce sens. Pourtant, à son arrivée sur Aéris, elle s’est entretenue avec les prêtres d’Eolia et a renoncé à la magie noire. Depuis lors, il semble qu’elle n’ait jamais eu recours à autre chose que la magie blanche. Elle est devenue une magicienne chevronnée et représente fièrement sa patrie adoptive d’Aéris

 


 

Il n’est pas difficile de la décrire tant son allure elfique saute aux yeux. Bien qu’elle ne soit pas de haute stature – un mètre soixante au grand maximum, dirais-je – elle possède la silhouette fine caractéristique des races elfiques et paraît donc plus de grande taille qu’elle ne l’est. Elle fait montre de toutes les caractéristiques habituelles des elfes et son pas est léger et ses oreilles pointues. Ce qui la distingue, en tant qu’elfe noire, ce sont d’abord son teint sombre et sa chevelure blanche comme le lys, qu’elle porte longue. Ses yeux ont la couleur violette de l’améthyste et si l’on a la chance de les voir de près (ce qui n’a pas été mon cas jusqu’à aujourd’hui), il paraît que l’on remarque ses iris constellés de points argentés, qui rendent son regard encore plus étrange. Nombreux sont ceux qui m’ont déclaré s’être sentis mal à l’aise en croisant son regard. Elle porte les robes de mage traditionnelles, et souvent une cape gris foncé. Pas de chapeau, bien que les coiffes soient répandues chez les mages. Parfois un diadème enchanté, rien de plus. Régulièrement elle troque cette tenue contre une tunique, des pantalons et des bottes. Mais il lui arrive de faire preuve de bien plus de fantaisie vestimentaire. Je reviendrai sur ce point.

 

Tenter d’exposer sa personnalité et son caractère constitue un exercice bien plus complexe, car c’est un personne discrète sur elle-même. Ce que l’on peut dire sans se tromper, c’est qu’elle garde un côté farouche et solitaire, même si elle semble régulièrement rechercher le contact avec les gens d’ici. On l’aperçoit souvent en compagnie, en ville. Pourtant des contrastes demeurent. Parfois bavarde, parfois muette. Parfois sociable, parfois inabordable. Parfois calme et réfléchie, parfois impatiente et bouillonnante. Il est malaisé de la cerner sur ces points. Ce qui est sûr, c’est que son comportement n’a jamais été signalé comme véritablement hostile, du moins pas sans raison. Au pire, si votre présence l’importune, elle vous ignorera, ou filera comme le vent. A côté de cela, en bonne société, elle se révèle plutôt enjouée, malicieuse et même joueuse. On la décrit comme une grande curieuse. En tout cas, sa soif de savoir semble avérée, vu le temps qu’elle passe dans les bibliothèques.

 

Ai-je dit d’elle qu’elle était discrète ? Là encore, ce n’est pas toujours vrai. Du moins pas en tout point. Dans la société drow, les femmes tiennent les rênes partout, y compris en amour. Il en résulte une grande liberté de mœurs. Lorsqu’une elfe noire s’intéresse à un homme, elle prend l’initiative. Damoiselle Ayflesh en a manifestement conservé quelques habitudes. Il n’est pas rare de l’apercevoir dans les tavernes, se dévoilant dans des toilettes osées – parfois outrageuses – et aborder des hommes de façon remarquablement directe. Elle y a gagné une certaine popularité auprès de la gent masculine. Popularité relativisée par le fait qu’elle affiche des goûts sélectifs et que tous n’ont pas le succès escompté auprès d’elle. Ainsi que par des rumeurs colportées par d’anciens amants. En amour, elle serait adepte de pratiques pour le moins exotiques qui ne font pas l’unanimité auprès des hommes d’ici. Je reste très prudent sur le sujet car ces histoires pourraient être l’œuvre d’amants bafoués. Un aubergiste m’a témoigné avoir vu à l’occasion cette damoiselle éconduire au vu et au su de tous un compagnon qui n’avait manifestement pas été à la hauteur de ses exigences. Une situation humiliante pouvant conduire à un désir de vengeance.

 

Si son engagement envers Eolia paraît sans faille, Suyvel ne semble pas avoir pris parti pour Quen ou Niue. Elle a toujours observé une grande neutralité et nombreux sont ceux qui l’ont entendu prôner l’équilibre entre ces deux divinités. L’Equilibre… Notion fondamentale pour qui souhaite comprendre cette elfe noire. Elle en parle volontiers à qui souhaite l’entendre.

 

Ses buts sont au mieux obscurs. D’aucuns disent qu’elle n’est qu’une vile sorcière drow tentant de duper son monde et qu’elle est ici en éclaireur, en prélude à une invasion de grande ampleur. S’il est impossible d’être sûr du contraire, il faut néanmoins avouer que rien ne le laisse penser. Depuis que la menace orque pèse sur ces terres, Suyvel a clairement pris position du côté des défenseurs et a personnellement ramené de nombreuses têtes d’orques. Mais le fait-elle pour nous protéger ou pour mener quelque vendetta personnelle contre les peaux-vertes ? Il est certain qu’elle parle des orques souvent avec mépris, parfois avec colère. Elle a acquis une certaine influence dans la région puisque les régentes de Melrath Zorac ont donné leur aval à un projet d’assaut sur le campement orque de la forêt d’Irliscia, conçu par l’elfe noire. Si la manœuvre a échoué, les elfes en ont néanmoins profité pour ouvrir des brèches dans les défenses et depuis, les aventuriers lancent régulièrement des raids sur la base orque et y sèment le désordre et la mort.

 

Comme tous les mages de ces terres, Suyvel est une guérisseuse et, à part ceux qu’elle considère comme hostiles à son clan ou à elle-même, elle dispense volontiers des soins à qui le demande. De même, elle répond souvent favorablement aux requêtes d’assistance pour telle ou telle tâche, surtout émanant de nouveaux venus sur ces terres. Elle est une herboriste experte et une hermésiste confirmée. Elle tient d’ailleurs une boutique, ‘les Philtres de Suyvel’, proposant ses réalisations à tout un chacun.

 

Bien qu’elle soit magicienne, on l’a parfois vue se servir avec habileté de lames courtes, ce qui laisserait penser qu’elle a suivi un entraînement de guerrier ou d’assassin… chez les drows, c’est la même chose. Les femmes dirigent la société drow et ont accès à toutes sortes de savoirs et de compétences. La torture n’est pas l’art dans lequel elles excellent le moins… L’arme de prédilection de Suyvel semble d’ailleurs être le fouet, qu’elle manie avec une redoutable précision. Plus conventionnellement, elle use d’orbes, de baguettes et de bourdons de mage, bref de tout objet utile dans la pratique de la magie des objets, dans laquelle elle s’est spécialisée. Du moins était-ce le cas jusqu'à il y a peu de temps. Car j'ai ouï dire qu'elle avait changé de spécialité, délaissant la magie des objets au profit de celle des mots. Il paraît donc qu'elle a remisé orbes, baguettes et bourdons au profit d'un grimoire. J'en ignore la raison, mais un tel fait est suffisamment rare pour être noté.

 

Au fil du temps, Suyvel s’est forgée la réputation d’une invocatrice compétente. Outre les esprits de monstres qu’elle convoque lors de ses combats, elle communie avec les élémentaux de l’air, nommés sylphes, et il n’est pas rare qu’elle soit accompagnée de l’un d’entre eux – voire de plusieurs. Les sylphes étant invisibles, seuls les gens de magie sont éventuellement à même de dire si l’elfe noire est réellement seule ou non. Les sylphes sont bien sûr fort utiles comme guetteurs ou espions ; ils lui servent également de messagers car il sont capables de capturer les mots dans l’air et de les porter aux oreilles d’autres personnes.

 

A son arrivée sur ces terres, il paraît que Suyvel aurait reçu quelques enseignements d’une certaine Arwya, une magicienne Ignée maléfique. Cette sorcière a disparu peu de temps après et on ne lui connaît pas d’autres maîtres. Elle a bien côtoyé un mage Aqueux expérimenté, nommé Mythras, mais aux dires de l’intéressé, cela relevait plus du conseil, voire de la simple correspondance. Elle-même semble disposé à enseigner son art, ayant fait placarder en ville qu’elle étudierait toute demande d’apprentissage. Gyu, un jeune mage Aéride, en a d’ailleurs bénéficié.

 

Voilà ce que je puis dire à l’heure actuelle sur damoiselle Ayflesh. Je précise qu’elle a opposé une fin de non-recevoir à ma demande d’entrevue. Elle a abruptement mis fin à notre conversation lorsque je lui ai proposé d’écrire un article sur elle, ce qui n’a guère facilité ma tâche. J’espère vous avoir néanmoins un peu éclairé sur cette étrange figure qui hante nos terres.


Dith Yrambic
Scribe de Melrath Zorac

Bibliographie (extraits)

Des hauts et débat: ="http://constellation.winnerbb.net/t1709-des-hauts-et-debat
Une rencontre improbable : http://www.terre-des-elements.net/forum/index.php?showtopic=6661
Petites trahisons entre amis : http://www.terre-des-elements.net/forum/index.php?showtopic=7553&#entry68687
Les enfants d'Eolia : http://www.terre-des-elements.net/forum/index.php?showtopic=7425
Là où se cache la magie : http://www.terre-des-elements.net/forum/index.php?showtopic=8209

Et pour ceux qui souhaiteraient visiter son échoppe d’hermésiste : http://www.terre-des...?showtopic=6308